Équipe de recherche sur les
terrorismes et les extrémismes
Faculté des Sciences Sociales
Département de science politique

Nouvelles

Revenir à la page précédente

Appel à communication : 6e atelier annuel pour les femmes dans la sécurité internationale : Femmes, violence et sécurité internationale

6e atelier annuel pour les femmes dans la sécurité internationale :
Femmes, violence et sécurité internationale
 
Du 30 mai au 1er juin 2013 – Toronto, Ontario
 
Women in International Security (WIIS) – Canada et le Centre des études sur la sécurité nationale du Collège des Forces canadiennes, en collaboration avec  le York Centre for International and Security Studies, ont le plaisir d’accueillir le 6e atelier annuel pour les femmes dans la sécurité internationale. Nous invitons les étudiants en droit et des cycles supérieurs à présenter une demande pour participer à l’atelier de WIIS-Canada, qui aura lieu du 30 mai au 1er juin 2013 au Collège des Forces canadiennes, à Toronto. L’atelier vise à réunir des étudiants, des universitaires et des professionnels dans le domaine de la sécurité nationale dans le but de promouvoir la position de la femme dans le domaine.

L’atelier est l’occasion pour les étudiants des cycles supérieurs de se joindre à un réseau grandissant d’universitaires et de professionnels canadiens qui travaillent dans les domaines de la politique de défense et de sécurité, des affaires étrangères et des forces militaires. L’atelier comprend des groupes d’experts formés de conseillers du monde universitaire, du gouvernement et des forces militaires, un exercice de négociation interactif, des exposés de recherche par des participants des cycles supérieurs et de nombreuses occasions de réseautage.

Les étudiants peuvent présenter une demande pour participer comme présentateur ou comme observateur (veuillez préciser). Pour la partie recherche de l’atelier, nous invitons les étudiants en droit et des cycles supérieurs à soumettre une proposition vaguement liée au thème de la conférence : Femmes, violence et sécurité internationale. Cela comprend entre autres les sujets suivants :
 
1. Les femmes comme victimes de violence :
a.            Les causes et les conséquences du viol et de la violence fondée sur le sexe dans les zones de conflit et d’instabilité;    
b.            Prévenir et contrer la violence contre les femmes et les filles;  
c.             Examiner les conséquences de la Résolution 1325 (2000) du Conseil de sécurité de l’ONU en ce qui concerne les femmes, la paix et la sécurité;  
d.            Les femmes comme victimes de la traite de personnes et du crime organisé;
e.            La violence sexuelle militaire en temps de paix;
 
2. Les femmes comme auteures de la violence :
a.            Les femmes au combat : guerrières ou gardiennes de la paix?;
b.            Les femmes dans le cadre de déploiements : leçons retenues d’Haïti à l’Afghanistan;
c.             Les femmes et le terrorisme : auteures, facilitatrices, partisanes? (Études de cas et comparaisons entre les régions qui portent principalement sur le Moyen-Orient, la Russie et le Caucase ainsi que l’Asie du Sud-Est, l’Amérique du Nord et l’Europe occidental.)
d.            Les femmes qui dirigent des réseaux du crime organisé;
 
3. Les femmes comme universitaires et journalistes qui se penchent sur la violence :
a.            « Voir comme une femme » : soulever de nouvelles questions relativement à de vieux problèmes;
b.            Les risques et les possibilités pour les femmes qui se penchent sur la violence.
 
4. Les femmes comme décideuses dans le domaine de la sécurité internationale :
a.            Dresser le bilan du leadership des femmes en ce qui concerne la sécurité internationale;
b.            Les défis, les possibilités et la voie à suivre pour le leadership des femmes.
 
Nous encourageons les étudiants à présenter la recherche liée à leurs projets de thèse ou de dissertation. Les propositions peuvent être soumises en anglais ou en français et celles sélectionnées pour le groupe d’experts peuvent être présentées dans l’une ou l’autre de ces langues. Les travaux sélectionnés seront pris en considération aux fins de publication dans l’International Journal. Ce dernier s’intéresse aux essais universitaires (environ 6 000 mots) et aux documents d’orientation et aux commentaires (environ 3 000 mots).

Pour soumettre votre candidature, veuillez envoyer une proposition d’un maximum de 250 mots et un curriculum vitae à Mme Maja Catic, catic@cfc.dnd.ca, au plus tard le 31 mars 2013.