Équipe de recherche sur les
terrorismes et les extrémismes
Faculté des Sciences Sociales
Département de science politique

Nouvelles

Revenir à la page précédente

Publication : "Al-Qaïda au Maghreb islamique : une hiérarchie en redéfinition sous fond de crise" par Adib Bencherif

Adib Bencherif est étudiant à la maîtrise à l'Institut québécois des Hautes Études Internationales, collaborateur régulier de la Chaire de recherche du Canada sur le terrorisme et les conflits et actullement chercheur stagiaire auprès de l'Observatoire sur le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord de la Chaire Raoul-Dandurand.

Dans cette note de recherche intitulée "Al-Qaïda au Maghreb islamique : une hiérarchie en redéfinition sous fond de crise", il revient sur les boulversements que connaît Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) suite à la mort du n˚2 de l'organisation. Analysant les tensions profondes qui traversent cette mouvance terroriste, Adib Bencherif replace le groupe dans un contexte plus global d'instabilité et de conflictualités dans la zone maghrebo-sahelienne. 

Extrait: "La mort accidentelle au mois de septembre 2012 de Nabil Makhloufi, numéro 2 d’Al-Qaïda au Maghreb islamique, a conduit à une réorganisation de la structure hiérarchique du groupe. Cependant, elle n’est en réalité que l’aboutissement de tensions et de crises répétées au cours des dernières années au sein d’AQMI, plus particulièrement entre les émirs Abdelmalek Droukdal et Abou Zaïd d’un côté et Mokhtar Belmokhtar de l’autre. L’insurrection au Nord du Mali débutée en janvier 2012 paraît avoir joué le rôle de catalyseur et semble conduire à une reconfiguration du groupe. Cette dernière est le résultat d’évolutions dans les visions stratégiques des cadres et émirs qui cherchent à s’adapter à un environnement incertain et en pleine mutation. Le retrait annoncé de Mokhtar Belmokhtar d’AQMI, un des chefs historiques du groupe, est le principal changement au sein de la structure de commandement. Les motivations qui ont amené ce dernier à quitter le groupe constituent une des clés de compréhension majeures pour appréhender l’avenir d’AQMI et des autres groupes jihadistes de la sous-région. La présente étude a ainsi pour objectif d’offrir une analyse des principaux changements opérés au sein de la hiérarchie du groupe, en passant par une approche interprétative remettant en perspective l’histoire d’AQMI à la lumière des récents évènements. Malgré les nombreuses contradictions factuelles présentes dans les médias, un recoupement vigilant des sources permet de dresser un organigramme indicatif du groupe et d’offrir une présentation partielle des relations entre les différents émirs d’AQMI.".

Vous pouvez consulter la note de recherche dans son intégralité en la téléchargeant ici.