Équipe de recherche sur les
terrorismes et les extrémismes
Faculté des Sciences Sociales
Département de science politique

Nouvelles

Revenir à la page précédente

Publication : "La création de la " Coalition nationale des forces de l'opposition et de la révolution syrienne" : une tentative de structuration de l'opposition syrienne" par Adib Bencherif

Adib Bencherif est étudiant à la maîtrise à l'Institut québécois des Hautes Études Internationales, collaborateur régulier de la Chaire de recherche du Canada sur le terrorisme et les conflits et actullement chercheur stagiaire auprès de l'Observatoire sur le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord de la Chaire Raoul-Dandurand.

Dans cette note de recherche intitulée "La création de la « Coalition nationale des forces de l’opposition et de la révolution syrienne» : une tentative de structuration de l’opposition syrienne", il revient sur les possibilités de structuration de l'opposition syrienne alors même que le conflit dans le pays ne cesse d'empirer. Alors que l'oppositon au régime de Bachar El-Assad demeure largement fragmentée, la formation d'une Initiative nationale ouvre la porte à une plus grande capacité d'action et de dialogue avec les puissance occidentales.

Extrait: "Le 11 novembre 2012, de laborieuses négociations entre les différentes factions de l’opposition syrienne finissaient par aboutir. En effet, malgré les réticences au commencement du Conseil national syrien (CNS), l’opposant et homme d’affaires Riad Seif est parvenu à faire admettre son projet, baptisé « l’Initiative nationale », aux différentes composantes de l’opposition. Soutenu par une douzaine de pays, dont le Qatar, le projet a donc donné lieu à la signature de l’accord de Doha qui prévoit la création d’une instance : la Coalition nationale des forces de l’opposition et de la révolution syrienne. La Coalition intègre ainsi le CNS et la plupart des groupes s’opposant au régime de Bachar El-Assad. Détenant à présent une structure plus représentative, l’opposition demeure confrontée à de nombreuses difficultés. Ces dernières peuvent être mises en lumière par une analyse des attentes de l’Occident et un survol de l’accord de Doha".

Vous pouvez consulter la note de recherche dans son intégralité en la téléchargeant ici.