Équipe de recherche sur les
terrorismes et les extrémismes
Faculté des Sciences Sociales
Département de science politique

Nouvelles

Revenir à la page précédente

Conférence : présentation d'Aurélie Campana lors de l'atelier TSAS "The Social Conditions and Processes of Radicalization"

Dans le cadre de l'atelier "The Social Conditions and Processes of Radicalization" organisé à Ottawa le 10 novembre 2012 par le Canadian Network for Research on Terrorism, Security and Society (TSAS), Aurélie Campana, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur le terrorisme et les conflits et professeure au département de science politique de l'Université Laval a eu l'occasion de présenter aux membres du réseau de recherche une communication intitulée "From “Ordinary” Violence to Terrorism: The Case of Insurgent-like Conflicts".

Résumé (en anglais) de la communication : This presentation focuses on research I have done with others on the issue of terrorism in insurgent-like contexts. Based on extensive fieldwork done on the North Caucasian and Central Asian conflicts, we show how terrorism has been progressively integrated into repertories of action in these contexts and become routinized aspects of tactics, strategy and practice. We examine the radicalisation of insurgent movements and take into consideration the incremental interplay of processes taking place at the macro, meso and micro levels. We focus on what we call the “space of radicalization” and the relational processes that imprint radicalization on the collective and individuals. We distinguish four ideal-typical relational processes: the interactions between the parties in conflict; the internal dynamics of each movement; the interactions between each party and the local political and social contexts; the relations between each party and exogenous factors (third party or external factors). We then move into analyzing the relationships of terrorism with other forms of violence (guerrilla, social violence like feud, criminal violence). In this perspective we consider how terrorism is combined with “ordinary violence” in a war context by examining the type of terrorist attacks and their temporality. We conclude with thoughts on the notion of repertories of violence and the social and political conditions conducive to the adoption of terrorism.

Le TSAS est un réseau de recherches CRSH, financé en partie par le projet Kanishka, dont l'objectif principal est de promouvoir une recherche  ayant une pertinence sociale dans les trois domaines prioritaires identifiés plus haut et d'en diffuser les résultats. Le réseau TSAS cherche à encourager la communication et la collaboration entre les chercheurs et les praticiens au Canada et à développer et consolider les liens avec des universitaires travaillant sur des objets similaires dans d'autres pays. TSAS entend également promouvoir une nouvelle génération de chercheurs, intéressés aux questions reliées au terrorisme et à ses effets.

Pour retrouvez l'intégralité du programme de cet atelier, vous pouvez consulter le site web du TSAS ou le télécharger directement en cliquant ici.